Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 20:38

Est fêté le 11 mars :

> St Sophrone, patriarche de Jérusalem.

http://nominis.cef.fr/images/gallerie/sophronedejerusalem.jpg St Sophrone vécut durant sa jeunesse dans la capitale de la Célésyrie, Damas, sa ville natale. Ses pieux parents lui conférèrent une éducation soignée, formant l’âme de ce petit chrétien à la vertu et procurant à son intelligence précoce des moyens adaptés pour son meilleur développement. Exemplaire dans la maîtrise des sciences divines et des sciences humaines, il reçut le titre très honorifique de « Sophiste », qui n’avait pas, bien entendu, le sens péjoratif qu’on lui prête de nos jours. A la mort de ses parents, le savant jeune homme décida de quitter son pays et, désireux de devenir un Saint, il se mit sous la conduite du sage cénobite Jean Moschus, dans la laure palestinienne de Saint-Théodose. Liés d’une forte amitié, ils entamèrent ensemble un long pèlerinage, en l’an 602. Après être passés par la laure fondée par St Sabbas (05/01), ils œuvrèrent avec succès aux côtés du patriarche d’Alexandrie, St Jean l’Aumônier, pour éradiquer de cette contrée égyptienne les hérésies en vogue, convertissant eutychiens et sévériens à l’unique Foi intégrale. St Sophrone fut alors honoré du sacerdoce par l’humble St Jean l’Aumônier qui le considérait comme son aîné dans la vertu. Quittant Alexandrie en 619, nos deux saints continuèrent leur pèlerinage, s’arrêtant dans chaque monastère, faisant un magnifique travail hagiographique, composant par les exemples et les miracles des solitaires le Prè Spirituel, ou recueil de l’ascétisme monastique du VIème siècle. Arrivés à Rome, dans la capitale du monde croyant, le Bienheureux Jean Moschus rendit l’âme, laissant à St Sophrone un magnifique héritage spirituel. Près de Jérusalem, au couvent de Saint-Théodose, St Sophrone va passer des années en prière, écrivant des récits hagiographiques, composant de magnifiques hymnes ainsi qu’un recueil sur les traditions monastiques, les règles liturgiques… Cette œuvre magnifique, retravaillée par St Jean Damascène sera providentiellement conservée. Malgré les calomnies qui virent le jour lorsque St Sophrone défendit coûte-que-coûte la teneur orthodoxe du Concile de Chalcédoine (451), le sage cénobite fut élu patriarche de Jérusalem. Il rédigea une magnifique lettre dogmatique pour marquer son opposition au monothélisme naissant. Mais, le pape Honorius Ier, indignement trompé par le perfide patriarche de Constantinople (partisan de cette hérésie naissante), imposa à St Sophrone un silence bien cruel pour ce défenseur de la Foi. Cette épreuve, humblement et patiemment supportée portera du fruit puisqu’en 649, le pape St Martin Ier condamna solennellement l’hérésie monothéiste et lança l’anathème contre ses partisans. Une dernière souffrance vint à bout du patriarche lorsqu’après un an de siège, Jérusalem, fut envahi par les Sarrasins en 637. St Sophrone réussit néanmoins à obtenir du calife Omar, des conditions exceptionnelles pour préserver les lieux catholiques. Mais lorsque poussés par les Juifs, les infidèles abattirent la croix dressée sur le Mont des Oliviers, pour bâtir leur mosquée, St Sophrone mourut de douleur, après avoir prononcé une dernière fois en pleurant, les paroles du prophète Daniel : « L’abomination et la désolation ont envahi le lieu saint ».

Repost 0
Publié par Prières Catholiques Traditionnelles - dans Vies des Saints
commenter cet article
9 mars 2013 6 09 /03 /mars /2013 11:24

 

Le 9 mars est le jour de la fête de St Dominique Savio.

San-Domenico-Savio-9.jpg Dominique Savio naquit près de Turin, d’artisans profondément catholiques, le 2 avril 1842. Malgré la coutume de l’époque, il obtint de faire sa 1ère  communion dès l’âge de 7 ans. Il prit tout de suite quatre résolutions, qu’il tint toute sa vie d’étudiant modèle : « 1) Je me confesserai très souvent et je ferai la Communion toutes les fois que mon confesseur me le permettra ; 2) je veux sanctifier les jours de fêtes ; 3) mes amis seront Jésus et Marie ; 4) plutôt la mort que le péché ». Le 2 octobre 1854, St Dominique se présenta à St Jean Bosco (31/01). Admis dans son école, il y fut apôtre des autres jeunes garçons, malgré sa santé fragile. Dieu le récompensa par de fréquentes extases. Bientôt, il dut quitter l’école et garder le lit. St Dominique n’avait pas 15 ans quand il prononça ses dernières paroles, le 9 mars 1857 : « Oh ! Quelle belle chose je vois donc ! » C’est en pleurant que St Jean Bosco écrivit sa vie, jugée très édifiante par St Pie X (03/09).

*** Montrons-le à tous nos enfants comme un exemple à suivre. ***

Repost 0
Publié par Prières Catholiques Traditionnelles - dans Vies des Saints
commenter cet article
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 15:30

 

 Le 31 janvier est la fête de St Jean Bosco depuis que Sa Sainteté Pie XI le canonisa le 1° avril 1934.

 31-01 St Jean Bosco 1  Résumé de sa vie : Jean naquit le 16 août 1815 à Castelnuovo d'Asti (Italie), village qui se nomme à présent “Castelnuovo Don Bosco”. Il avait 2 ans lorsque son père mourut. Ce fut alors sa pieuse mère qui l'éleva dans un foyer paysan pauvre mais confiant en Dieu. A l'âge de 9 ans, Jean comprit grâce à un rêve que sa vie devait être consacrée à l'éducation de la jeunesse. Il fut d'abord apôtre parmi ses camarades en usant de sa compétence d’acrobate pour les distraire sainement. A force de sacrifices, Jean réussit à entrer ensuite au séminaire malgré sa pauvreté. St Jean Bosco fut alors le contemporain de nombreux saints à Turin, dont le Bienheureux Sébastien Valfré (30/01), oratorien, et la Bienheureuse Mère Marie des Anges (16/12), carmélite ; St Joseph Cafasso (23/01) fut le conseiller de Don Bosco qui prononcera son oraison funèbre. Après avoir aidé St Joseph-Benoît Cattolengo (30/04), le saint prêtre ouvrit un hospice, en dépôt de ces années révolutionnaires. Dès 1846, il accueillit dans un local les jeunes pauvres ou abandonnés ; il créa pour eux un patronage, puis de véritables ateliers où ils purent apprendre un travail. Satan n’appréciant pas le magnifique travail du saint prêtre, il lui mettra des bâtons dans les roues ; mais, à chaque fois, la Providence sortira Don Bosco de ce faux pas grâce notamment à un chien nommé El Grigio qui apparaissait toujours au bon moment. St Jean Bosco ne refusera jamais d’accueillir un jeune malgré le manque crucial d’argent. A l’image de son maître qui multipliait les pains en Palestine, il multipliera les châtaignes ! Très marqué par la spiritualité de St François de Sales (29/01), Don Bosco mettra en œuvre un système d'éducation basé sur la douceur, la confiance et l'amour. Pour ses garçons, il fonde l'Oratoire, l'œuvre qui sera à l'origine de la congrégation des prêtres salésiens. Cet Oratoire rassemblera les garçons les plus pieux qui tels que St Dominique Savio (09/03) cherchaient à mener une vie catholique la plus sainte possible. Pour les filles, Don Bosco fondera plus tard la congrégation de Marie-Auxiliatrice avec l’aide de la Bienheureuse Marie-Thérèse Soubiran (07/06). St Jean Bosco mourra finalement, épuisé, entouré de ses disciples, le 31 janvier 1888.

 

 

Repost 0
Publié par Prières Catholiques Traditionnelles - dans Vies des Saints
commenter cet article
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 00:25

Est fêté le 10 novembre :

> St Léon 1er (dit Le Grand), 45ème pape (440-461).

http://www.saint-dicton.com/images/im-St-Leon-le-Grand.jpg Alors que l'empire romain agonise, Léon 1er est élevé sur le siège de Pierre. Avec une grande vertu et une grande prudence, il réussit à ce que l’Église survive malgré la disparition de l'Empire romain et l’installation de nombreux peuples barbares dans tout l'Occident. Face aux monophysites (hérésie propagée par l'empire byzantin qui déclare que le Christ possédait bien les deux natures divine et humaine, mais que seule la volonté divine le guidait), le pape apporte son soutien à Flavien, le patriarche de Constantinople par une lettre dogmatique qui sera la base de la définition du concile de Chalcédoine (451) : « le Christ-Jésus réunit en sa seule personne toute la nature divine et toute la nature humaine ». En 452, le Saint-Père sauve Rome des hordes d'Attila. Il ne pourra empêcher le sac de Rome par les Vandales en 455, mais réussit à obtenir de Genséric que soient épargnés les basiliques du Latran, du Vatican et de St Paul-hors-les murs, où le peuple romain s'était réfugié. Grâce à son grand talent de prédicateur, il resta proche du peuple de Dieu, lui enseignant notamment que « la liturgie chrétienne n'est pas l'évocation du passé mais l'actualisation de réalités invisibles en action dans la vie de chacun de nous ». Il rendit l'âme le 10 novembre 461.

Repost 0
Publié par Prières Catholiques Traditionnelles - dans Vies des Saints
commenter cet article
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 13:33

Est fêtée le 15 octobre :

> Ste Thérèse d’Avila, vierge.

Ste-Therese-d-Avila-1.jpg Elle est la fondatrice des Carmélites déchaussée. Née à Avila, en Espagne, elle fut dès sa tendre enfance dévorée du désir du martyre. A l'âge de dix-huit ans, elle entre à Avila au Carmel de l'Incarnation, qu'après des difficultés sans nombre, elle réussit à réformer. Dans la suite et avec l'aide de Saint Jean de la Croix (14/08), elle entreprit la réforme des couvents de l'Ordre entier qui, pour la plupart, répondirent à son appel. Dans son élan de l'amour divin qui l'animait, elle prononça le vœu si difficile de faire toujours ce qu'elle jugerait être le plus parfait. Elle atteignit dans l'oraison le plus haut degré de la vie mystique, et y puisa de si grandes lumières sur les choses divines que ses ouvrages lui valurent d'être comparée à un Docteur de l’Église. Cette humble vierge convertit des milliers d'âmes. Elle mourut dans la nuit du 4 au 5 octobre. Or cette nuit fut mémorable par la réforme du calendrier et par la suppression de dix jours. C'est pourquoi sa mort est datée du 15 octobre.

Repost 0
Publié par Prières Catholiques Traditionnelles - dans Vies des Saints
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 20:24

Est fêté le 11 octobre :

> St Alexandre Sauli, évêque d’Aléria puis de Pavie.

St-Alexandre-Sauli-1.jpg Alexandre naquit en 1534 à Milan, bien que ses parents fussent originaires de Gênes. Appelé par Dieu, il rentra chez les Barnabites, congrégation fondée par St Antoine-Marie Zaccaria (05/07) vers 1530. Dès lors, sa vie fut tout particulièrement consacrée à l’éducation religieuse et civile de la jeunesse. A partir de 1565, son activité se déroula sous le regard de St Charles Borromée (04/11) à qui avait été confié le diocèse de Milan. Mais St Alexandre fut lui-même sacré évêque et désigné pour le siège épiscopal d’Aléria en 1569. Dénommé “l’Apôtre de la Corse” à l’époque où St Philippe Néri (26/05) était appelé “l’Apôtre de Rome”, le saint père barnabite ne négligea rien pour ranimer la Foi dans cette région. Il ne craignit pas d’imiter les exemples de charité, de zèle et d’abnégation de St Charles Borromée, afin que Jésus régnât dans tous les cœurs. Contemporain de St Pie V (05/05), St Alexandre Sauli transmit aux Corses la demande pressante du pape de multiplier les rosaires, puis l’annonce de la victoire de Lépante le 7 octobre 1571. Mais, vingt ans plus tard, sous l’injonction du pape Grégoire XIV, le saint évêque dut quitter son bien-aimé diocèse pour celui de Pavie. Cette ville n’était pas moins honorable cependant, puisque St Epiphane (21/01) en avait été l’évêque au Vème siècle. St Alexandre Sauli mourut dans cette ville un an après, en 1592. Béatifié par Benoît XIV en 1742, Alexandre Sauli, dont de nombreux miracles attestèrent la sainteté, fut canonisé par St Pie X (03/09) un siècle-et-demie après.

Repost 0
Publié par Prières Catholiques Traditionnelles - dans Vies des Saints
commenter cet article
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 16:53

Est fêté le 1° octobre :

> St Remy, archevêque de Reims.

01-10-St-Remy-1.jpg Issu d'une grande famille gallo-romaine de la région de Laon, il avait pour mère sainte Céline. A 22 ans, il est choisi comme évêque de Reims et son activité missionnaire s'étend jusqu'à la Belgique. Il fonde les diocèses de Thérouanne, Laon et Arras, crée tout un réseau d'assistance pour les pauvres et joue un rôle de médiateur auprès des Barbares. Quand le chef franc Clovis prend le pouvoir, St Remy lui envoie un message : "Soulage tes concitoyens, secours les affligés, protège les veuves, nourris les orphelins." La reine Ste Clotilde (04/06), tout naturellement, se tournera vers St Remy évêque, pour acheminer le roi vers la Foi. C’est avec St Waast (06/02), qu’il catéchisera Clovis et sa suite. Après le baptême de Reims, St Remy restera, jusqu'à sa mort, l'un des conseillers écoutés du roi et sera l'un des artisans, en Gaule, du retour à la vérité catholique des Burgondes après le bataille de Dijon et des Wisigoths à Vouillé, deux populations contaminées par l'arianisme. Il mourut vers l’an 500.

 

Repost 0
Publié par Prières Catholiques Traditionnelles - dans Vies des Saints
commenter cet article
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 19:49

 Est fêté aujourd'hui : 

St Libère, 36ème pape (352-366).

St-Libere-1.jpgOriginaire de Rome, Libère fut élu pape à la mort de St Jules 1er (12/04) en mai 352. Il fit édifier la basilique de Notre-Dame des Neiges (05/08) qui deviendra celle de Ste Marie Majeure, dite “libérienne”. Cette dernière abritera plus tard non seulement les restes de la crèche où reposa l’Enfant-Jésus mais encore le sépulcre de St Pie V (05/05). Malgré de fortes pressions, St Libère refusa de condamner St Athanase (02/05), adversaire si célèbre de l’arianisme. Comme pour St Paulin de Trèves (31/08), St Eusèbe de Verceil (16/12) et St Hilaire de Poitiers (14/01), ses contemporains, St Libère dut payer cher sa fidélité à l’enseignement du Sauveur : l’empereur Constance II exila le saint pape de 355 à 358. L’antipape Félix II fut aussitôt nommé, jetant ainsi la confusion dans l’Eglise. Seul le retour de St Libère à Rome ramena la paix et l’ordre. Ce 35ème successeur de St Pierre (29/06) vécut encore plusieurs années en tant que Vicaire du Christ. En effet, St Damase 1er (11/12) ne lui succéda qu’en novembre 366. Contrairement à ce qu'essayent de faire croire les ennemis de l'Eglise, St Libère ne professa jamais d'hérésie, ne perdit jamais la Foi. Bien au contraire, il fut un grand défenseur de la Foi intégrale, si bien qu'il fut rapidement établi comme saint par ses successeurs.

Repost 0
Publié par Prières Catholiques Traditionnelles - dans Vies des Saints
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 14:41

Est fêté aujourd'hui :

St Joseph de Cupertino, confesseur, patron des étudiants.

18-09 San Giusepe da Copertino 1 Joseph Desa est né à Cupertino en 1603 dans les Pouilles (Italie) dans une famille très pauvre où il reçut une éducation très pieuse de sa mère. Maladroit, d'esprit lent, il voulait néanmoins devenir fils de St François (04/10). Les Capucins n'en veulent pas. Les franciscains l'accueillent mais comme garçon d'écurie. Ils finissent par l'admettre au sacerdoce quand ils découvrent sa richesse spirituelle et humaine. Porteur de dons mystiques étonnants, il attire les foules : miracles, extases, lévitations. L'Inquisition se méfie et ordonne à plusieurs reprises de le mettre à l'écart. Saint Joseph accepte ces mesures avec une grande simplicité et une profonde humilité, sans jamais se plaindre. Il a toujours considéré comme le patron des étudiants et en particulier des candidats aux examens à cause des énormes difficultés scolaires qu’il rencontra jusqu’à son ordination. En mars 1628, il fut ordonné prête de l’ordre mineur. Il mourut à Osimo, d’une mort digne de sa vie, le 18 septembre 1663, à l’âge de 60 ans et fut canonisé par Clément XIII en 1766.

Repost 0
Publié par Prières Catholiques Traditionnelles - dans Vies des Saints
commenter cet article
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 16:59

Est fêté le 5 septembre, un très grand saint qui mériterait à être plus connu :

> St Laurent Justinien, 1er évêque de Venise.

St-Laurent-Justinien-2.gif Laurent naquit en 1380 dans la capitale de la Sérénissime. Elevé de la meilleure des manières par sa pieuse mère qui était veuve, il exprima très tôt l’envie de corriger ses défauts pour atteindre la sainteté. Une vision l’engagea, à l’âge de 19 ans, vers la vie religieuse et dès lors il commença  à pratiquer l’ascèse. Devenu chanoine régulier au monastère de St-Georges d’Alga, ses mortifications redoublèrent tout comme les humiliations qu’il recherchait tout particulièrement, disant : « Allons hardiment quêter des mépris ; nous n’avons rien fait si nous n’avons renoncé au monde » ! Devenu supérieur, il n’hésita pas à demander pénitence pour une faute qu’il n’avait point commise. Ordonné prêtre puis élevé à la dignité de général de son Ordre, il en fut considéré comme le second fondateur après St Norbert de Xanten (06/06). Lorsque le pape Eugène IV le nomma évêque de Venise en 1433, St Laurent dut se contraindre à quitter la solitude monachiale qu’il chérissait. Sans diminuer les austérités, le nouveau patriarche s’élèvera contre les théâtres et contre les méfaits du doge. Fondant 15 monastères, édifiant de nombreuses églises, le saint patriarche mit un si bel ordre dans son diocèse que sa cathédrale était appelée « modèle de la chrétienté ». Le nouveau Souverain Pontife Nicolas V voulut donc étendre sa charge au diocèse de Grado qui fut ainsi sanctifié. Favorisé par l’Esprit-Saint du don de prophétie et de miracles, Laurent Justinien fut le plus saint justicier de son époque. Ce contemporain de St Vincent Ferrier (05/04), qui ne pouvait célébrer une messe sans verser de larmes ou tomber en extase, écrivit de magnifiques ouvrages tels que ses Traités de piété, ses Lettres et ses Sermons dont nous retiendrons cet extrait : « Il faut éviter les affaires trop compliquées. Il y a toujours du démon dans les complications ». Agé de 75 ans, St Laurent Justinien rendit l’esprit le 8 janvier 1455 exigeant qu’on l’inhuma tel un simple religieux en son monastère.

Repost 0
Publié par Prières Catholiques Traditionnelles - dans Vies des Saints
commenter cet article

Présentation

  • : Prieres Catholiques Traditionnelles & Vie des saints
  • Prieres Catholiques Traditionnelles & Vie des saints
  • : Ce blog a pour but de rendre disponibles à tous, les prières traditionnelles que la religion catholique inspire à ses fidèles, ainsi que de rendre aisée la lecture de la vie des saints grâce à de petits résumés que nous réalisons.
  • Contact

Recherche

Autres Sites Conseillés